• Carnivore par facilité...

     

    Carnivore par facilité...

     

    Faut-il manger les animaux ? Jonathan Safran Foer

    J'ai été tout de suite attirée par ce livre car, comme l'auteur, j'oscille entre devenir végétarienne (pour des convictions diverses) et rester une carnivore par facilité.


    Faut-il manger les animaux ? Jonathan Safran FoerCe livre est une enquête. L'auteur, fraîchement papa, est confronté à ses valeurs, ses convictions... Et pour prendre une décicion objective et honnête sur le sujet, il décide d'aller voir par lui-même.

    Ce côté "fait maison" de l'enquête est prenant car j'ai vite eu le sentiment que j'aurais pu faire ces démarches aussi. Et la réalité de l'industrie alimentaire est d'autant plus frappante, violente. 

    Ce roman/essai est très intelligent et ludique.
    Il mélange réfléxions de l'auteur, faits et chiffres sur l'industrie, enquête sur le terrain et témoignages. 

     

    Je crois que le plus dur à la lecture de ce livre, c'est de se dire que finalement toutes ces horreurs on les connaît déjà. On se doute bien sûr que le traitement des animaux n'est pas correct, que l'hygiène, le confinement, le nombre d'animaux etc...
    Bref, toute l'horreur on s'en doute quelque part. Sans vouloir en connaître les détails qui seraient trop morbides. Là, on a tous les détails lugubres. Et le pire, c'est que je me suis dit "Bien sûr...". Mais que je reste 'carnivore par facilité', comme beaucoup de gens j'imagine.

    L'effet de ce livre sur moi : je fais des efforts pour connaître la provenance de la viande que je mange. Je choisis en priorité les petits éleveurs que je connais.
    Il serait peut-être plus en accord avec mes convictions de devenir végétarienne. Mais je me dis que si tout le monde achetait de la viande aux petits producteurs, la grande industrie en verrait bien les effets un jour.
    La course aux profits me fait vomir...

     

    Jonathan Safran Foer

    Jonathan Safran Foer
    Né en 1977 à Washington, DC, Jonathan Safran Foer fait des études de lettres à Princeton sous la direction de Joyce Carol Oates et Jeffrey Eugenides. En 1999, il part pour l'Ukraine afin d'y retracer la vie de son grand-père. De ce voyage naît son premier roman, Tout est illuminé, qui devient un événement littéraire international, couronné de nombreux prix et adapté au cinéma par Liev Schreiber avec Elijah Wood dans le rôle principal. Succès que ne dément pas un deuxième roman, Extrêmement fort et incroyablement près: « Pyrotechnique, énigmatique et, avant tout, extrêmement émouvant. Un exploit hors du commun » (Salman Rushdie). Jonathan Safran Foer vit à Brooklyn avec sa femme et leur fils.
    (source éditions de l'Olivier)

     

    un article d'Arte au sujet du livre : Foer, un auteur à dévorer
    un autre article sur le livre de Cachou

    « Cadeaux de naissanceBonheur du dimanche »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 29 Décembre 2014 à 11:57

    Bonjour,

    pour moi aussi, la consommation de viande est un dilemme... J'ai choisi d'élever des lapins, de les aimer, de les laisser grandir en liberté dans le jardin et de les tjuer moi-même, pour tester mes capacités de carnivore...Une autre façon de répondre à la question...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :